Affichages : 197
vtt 20220124 1Au lendemain de l'étape (1) du Challenge de la Lomagne (UFOLEP) organisée pour la première fois "ici", Frédéric Brocas, président de l'Union Cycliste Romévienne (UCR), dresse un bilan ultra positif de cet évènement.

Peut-on dire que le challenge a été relevé ?

"Oui, tout à fait. Recevoir ici le "challenge" a représenté beaucoup de travail mais aussi énormément de satisfactions. Environ 60 jeunes (benjamins, minimes, cadets) et 200 adultes (randonnée et compétition) étaient engagés".

Dans quelles conditions se sont déroulés les épreuves ?

"Nous avons eu beau temps, aucune chute à déplorer. Au début, le terrain était gelé donc roulant. Cela a été un peu plus dur avec le dégel en fin de matinée".

Combien de bénévoles ont été mobilisés pour cette réussite ?

"Tout le monde nous aidé. La mairie, le SIVOM, moto-club de Marsolan-Lectoure, les clubs cyclistes de Beaucaire, Condom et Mauvezin. Il y a avait 60 bénévoles sur le terrain : 40 signaleurs sur les parcours, 10 motards ou quad "enduro", 10 personnes à la réception".

Plus d'infos sur l'UCR : http://ucr32.blogspot.com

(1) 3e et dernière étape : dimanche 6 février à Cologne

MILLE MERCIS

Tout le monde a été utile avant, pendant et après cette épreuve du "Lomagne". Des "petites mains" au grand courage préparant 260 collations pour l'arrivée des participant(e)s, des baliseurs-débroussailleurs passant des journées sur les circuits. Jusqu'aux "moto vertes" et autres quads encadrant le peloton : "Nous avons eu à coeur de rendre ce service, on s'est bien amusés, c'était top, on reviendra", insistent les pilotes motorisés. Merci également aux propriétaires qui ont permis le passage du peloton "chez eux" et aux riverains tenant leurs animaux en retrait des sentiers et chemins.

2002-2022 : 20 ANS DE SUCCES

L'arrivée du Challenge de la Lomagne "en Romévie" a célébré magistralement les "20 ans de randos VTT" organisées ici. En effet, c'est en avril 2002 que la première rando avait eu lieu. Sous l'égide du VTT club des Limac's de Lectoure, emmenés "sur nos terres" par un citoyen romévien vététiste alors licencié dans ce club.